Hong Kong VR2/F5NHJ

Rien de plus tentant que de faire de la radio lors d’un voyage..

Emettre depuis Monaco ou d’Allemagne est simple. Emettre à partir de la Chine me semblait un peu plus compliqué.

La licence.

Lors d’une discussion à ce sujet sur internet Laurent (F1JKJ) me donne les coordonnées d’un om du Clipperton DX Club en poste pour quelques temps sur Hong Kong. Sitôt dit sitôt fait, un mèl part en direction de l’Asie.
Réponse express de Vincent qui trouvait le temps entre son travail, les préparatifs de déménagement et sa petite famille de prendre contact pour moi avec le bureau des licences de L’OFTA (les Télécoms locales). Une quinzaine de jours plus tard je recevais la licence radioamateur et l’autorisation d’émettre en Chine dans la Région Administative Spéciale de Hong Kong.

Le « qth ».
La ville n’étant pas le meilleur endroit pour y planter une antenne, le choix d’une île éloignée du centre a été fait. Ce sera Cheung Chau où Vincent avait participé à un contest avec des oms VR2. Les réservations sont faites via internet et confirmées par téléphone, nous serions dans une chambre face à la mer au dernier étage avec balcon… Plus qu’à s’y installer et surtout prier pour avoir une place dégagée au possible pour l’antenne MP1.

Hong Kong ? … Ca décoiffe !

Après une nuit de vol passage rapide aux « formalités visiteurs » et à coup de « Carte Octopus » nous gagnons le Nathan Hotel pour un repos réparateur. Repas le soir invité par notre amie Sam dans un restaurant chinois traditionnel à Admiralty après une ballade en tramway et un retour via Central par le métro. C’est vraiment fabuleux, les tours et building se détachent illuminés dans le ciel, c’est à couper le souffle. Le lendemain nous nous levons de bonne heure pour une ballade sur Nathan road. Après deux mois dans le Gers passés à installer notre nouvelle maison, sortir et s’engager sur les trottoirs de Kowloon est un peu surprenant pour les néo-campagnards que nous sommes.. Les gens marchant rapidement en tout sens, faisant la queue devant les arrêts des transports, les restaurants de rue, les magasins.., Les bus, taxis, camions de livraison, voitures.. roulant à gauche, ex colonie anglaise oblige, et à une vitesse plus que soutenue… Ca change du chateau du XIIIème et du passage du facteur en début d’après midi au village. (Mais ça a son charme aussi non ?)

Retour salvateur à l’hotel après une visite d’Yau Ma Tai et vers midi nous prenons à notre tour le bus pour gagner le ferry qui fait la liaison Victoria harbour/ Cheung Chau pour deux journées loin de tout ce « remue ménage ».

Le trafic
Ouf la réservation est bien passée et après un mélange de « franglais-gestuel » nous nous installons dans notre chambre « Ocean view, top flor ».
Vers 15h00 après avoir connecté et mis en route la station je commence le trafic, ou du moins je suis prêt à trafiquer .. Bruit blanc et silence sur les bandes, vérifications des connexions mais rien ne sort du récepteur sinon quelques qso JA et RA0 en cours. Je n’avais pas pensé que l’éloignement et le décallage horaire me priveraient de contact avec l’Europe sur les bandes hautes en journée. Un peu dépité et après quelques contacts difficiles je démonte la station avant de dormir car je vois par avance la tête du personnel de ménage demain matin en face d’un émetteur et d’un tas de cables trainant sur la table et le sol.. sans parler de l’antenne et des contrepoids fixés au balcon.. Ayant tous les documents nécessaires mais ne parlant toujours pas le cantonais et pas plus le mandarin on va éviter une visite de courtoisie au poste de police jouxtant l’hotel.

Après un bon petit déjeuner, la journée du 22 commence par une visite de l’île, utilisant les chemins piètons (les véhicules à moteurs sont interdits sur tout le domaine) nous parcourons la partie sud de l’île, la ville et le petit port. Le site est superbe et le depaysement total pour Nicole qui met pour la première fois le bout du pied en Asie. Nous rentrons fourbus en fin d’après midi les yeux pleins de couleurs et de souvenirs, des bateaux chinois typiques sillonant le port aux Temples cachés dans la verdure le long chemins escarpés longeant le bord de mer.

Repas rapide et je passe la soirée à glisser du 14 au 28 mhz. Peu de signaux sur le waterfall, après quelques qsos cw et Phonie je rebranche l’ordinateur et fais quelques (trop rares) qso en PSK. Le trafic 10 mhz est abandonné car qrn à 58-59 par un grésillement ininterrompu.
Les échanges ont été un peu plus consistants mais malgré une cinquantaine de watts par instant, mon signal rayonné était bien trop léger pour exiter les « papilles » de data-maniacs et lancer les pile-up de folie.. Oui je sais… on peut rêver !!

Retour le 23 au matin à notre hôtel sur le continent après une dernière ballade sur l’île. Nous prenons le Fast Ferry et pendant le trajet je fait un peu le point sur le mini-trafic de quelques dizaines de minutes qui ne m’a pas satisfait. Mais tout compte fait la sortie est plutôt positive, le pas est franchi. J’ai une licence en bonne et due forme et une mini dxpédition Hong Kong/ Macao commence à germer dans mon esprit… Mais c’est une autre histoire.

En attendant, retour sur la terre ferme pour retrouver Samantha notre amie Hongkongaise pour la découverte et la visite de sa ville et de la région,.. L’île de Lan Tau et ses villages de pêcheurs, Ngong Ping , Victoria Peak, Kowloon, les marchés sans oublier le quartier de Wan chai sur Hong Kong Isl. pour une visite de courtoisie à l’OFTA entre deux shopping.

Deux jours de visites étonnantes et même déroutantes par instant (On ne dort jamais ici..?) avant de regagner l’aéroport le 25 en soirée pour un décollage sur Nouméa via Sydney.

Merci mille fois à Vincent (VR2/F4BKV) et à Samantha pour l’aide précieuse qu’ils nous ont apporté.

Cdxement de VR2/F5NHJ
depuis OL72AE/ IOTA AS-006
Jean-louis

© J.Louis- F5NHJ/ 21st century.

Comments are closed.